Vos experts en solutions de dettes
BDO Quebec City

2875, boulevard Laurier,
Quebec City, Quebec
G1V 2M2

(418) 658-6915

Démystifier la faillite et se renseigner comme il se doit

De nombreux mythes et renseignements erronés sur la faillite circulent. Le terme est devenu tellement courant qu’il peut s’avérer difficile de distinguer avec exactitude ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas concernant le processus de déclaration de faillite. Pour les Québécois dont les dettes augmentent sans cesse, le problème peut être bien réel. La première étape de la gestion de vos dettes est la compréhension des solutions qui sont mises à votre disposition.

Si vous établissez encore des objectifs pour 2017, améliorer vos connaissances financières en est un excellent. En 2014, une étude a démontré que les deux tiers des Canadiens ayant des dettes non hypothécaires dont la valeur varie de modérée à importante vivent un stress. Tentons de limiter ce stress en réfutant les différents mythes concernant la faillite. En voici cinq :

Mythe : En déclarant faillite, je perdrai tout.

Il est vrai que la faillite implique des conséquences, dont la perte de certains de vos biens. La saisie de certains biens sert à rembourser partiellement les créanciers pour les sommes que vous leur devez. Cependant, toutes les provinces ont des exemptions. Au Québec, les exemptions comprennent les biens et appareils d’une valeur marchande d’au plus 6 000 $, les outils requis pour le travail et bien plus.

Mythe : La faillite effacera toutes mes dettes.

Les pensions alimentaires et dettes d’études (sauf si vous avez cessé les études depuis au moins sept ans) ne peuvent être incluses dans une faillite. Vous devez continuer à faire ces paiements, même si vous déclarez faillite.

Mythe : Une déclaration de faillite n’a pas de conséquences.

Avez-vous déjà entendu parler de la faillite d’un sportif célèbre ou d’une grande entreprise? Vue de l’extérieur, la faillite peut sembler sans conséquence. Mais, en réalité, elle ne l’est pas. C’est pourquoi il est important de s’assurer qu’il s’agit de votre seule option avant d’aller de l’avant. Le processus de faillite et la libération de vos dettes exigeront un délai pouvant atteindre 21 mois. Après ce délai, vous aurez besoin de temps pour rétablir votre crédit et améliorer votre cote. C’est pour cette raison qu’il est important de demander conseil à un syndic autorisé en insolvabilité. Un syndic autorisé en insolvabilité examinera votre situation d’endettement et discutera avec vous de toutes les solutions possibles afin de déterminer si une faillite est nécessaire.

Mythe : Déclarer faillite ruinera le crédit de votre conjoint(e).

La faillite ne s’applique qu’à la personne qui la déclare. Sauf si vous avez une dette conjointe, par exemple un prêt avec cosignataire, votre déclaration de faillite n’aura aucune incidence sur le crédit de votre conjoint(e).

Mythe : Tous mes amis sauront que j’ai déclaré faillite.

Dans le cadre d’une faillite personnelle, les créanciers sont avisés par courriel et il n’y a aucun avis public. Une déclaration de faillite est une information publique, certes, mais y accéder coûte de l’argent; il y a donc peu de chance qu’une personne cherche à obtenir cette information.

Évidemment, la faillite n’est peut-être pas la seule solution à votre problème d’endettement.

Afin de pouvoir comparer vos options, il est important de bien vous renseigner avant de sélectionner celle qui saura convenir à votre situation. Démystifier la faillite et se renseigner comme il se doit font partie du processus.

 



Consultation Gratuite